Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'oeil d'une blonde

L'oeil d'une blonde

Un blog journalistique engagé écrit par une jeune femme blonde sur l'actualité en Bretagne dans un premier temps.


Que devient le Parlement de Bretagne (Dael Breizh)?

Publié par L'oeil d'une blonde sur 17 Septembre 2017, 22:47pm

Catégories : #parlementdebretagne

Rappelez vous. En novembre 2016, L'Œil d'une Blonde s'était intéressée aux élections nationales bretonnes organisées par l'association KAD. Elles avaient pour but de réveiller le Parlement de Bretagne endormi depuis la Révolution Française de 1789. Dix mois plus tard, nous nous sommes rendus à la septième session parlementaire de cette nouvelle institution.

Les parlementaires bretons et les membres de KAD présents à la septième session du Dael Breizh. Photo de Karol Dolu.

Les parlementaires bretons et les membres de KAD présents à la septième session du Dael Breizh. Photo de Karol Dolu.

Le pire ennemi du breton, c'est lui-même.

 

Nous arrivons dans le joli petit village de Camlez dans les Côtes d'Armor sous les coups de 11h. La séance ayant commencé à 9h30, nous sommes surpris de voir les élus et quelques électeurs et électrices dans la cour du Couvent Alternatif qui les accueille.

"T'as raté quelque chose", me lance Mary Millasin Olivo, vice-présidente de la Kadoriade. "Je démissionne tout comme André Corlay et Yann Kez", poursuit-elle. Autant vous dire que cette journée commençait mal...

Après le départ des trois membres de la Kadoriade, trio élu par les parlementaires dans le but de chapeauter les débats, nous sommes appelés à rentrer dans l'ancienne chapelle du couvent.

Les parlementaires sont installés en rond autour de tables et c'est Jean-Luc Latouche qui est nommé animateur de séance. Suite à ce coup d'éclat que tout le monde qualifiera d'inévitable, il est décidé que les électeurs et électrices présents pourront exceptionnellement intervenir tout le long des débats. D'habitude ils peuvent le faire uniquement durant les questions diverses ou sur demande des membres du Parlement.

Le 27 novembre 2016, ils étaient 33 à avoir été élus et 6 étaient suppléants en cas de démissions ou d'évictions. Une précaution qui s'est avérée utile puisqu'à ce jour, ils ne sont plus que 21. Six élus supplémentaires n'ayant toujours pas pointés le bout de leur nez pour être intronisés et donc avoir le droit de vote. Nous noterons cependant qu'André Corlay s'est retiré uniquement de la Kadoriade et reste parlementaire.

Les discussions commencent sur la nécessité ou non d'être présents sur les réseaux sociaux. Une électrice intervient alors et reproche à certains parlementaires d'avoir exposé les problèmes internes du Dael Breizh sur leurs murs Facebook personnels. Karol Dolu propose d'écrire un communiqué expliquant "que ce sont des conflits humains et non de travail". Roger Vaucamp ajoute "les salades internes ne doivent pas sortir du Parlement".

Il est finalement décidé de garder la page publique ainsi que les deux groupes Facebook déjà existants. L'un ouvert uniquement aux parlementaires et l'autre à ces mêmes personnes en plus des électeurs inscrits. Le site internet faisant titre de vitrine. "Nous allons vous communiquer nos adresses mails afin, qu'en tant qu'électeur, vous puissiez nous poser des questions", annonce Tanguy Séïté en se retournant vers nous.

Puis l'accent est mis sur le fait que KAD est une entité à part entière et différente du Parlement de Bretagne. La première est déclarée en loi 1901 auprès de l'Etat français, membre de l'UNPO (Unrepresented Nations and Peoples Organization) ou Organisation des Nations et des Peuples Non Représentés. Elle a la possibilité de se rendre en justice. La deuxième a pour but d'écrire une constitution pour être prêt en cas d'indépendance de la Bretagne.

Arrive alors le président de l'association KAD , Jean-Loup Le Cuff. Apprenant la démission de la Kadoriade et les raisons qui ont entraîné cette décision, le militant breton de longue date tombe des nues. En effet, il semble que les parlementaires démissionnaires reprochaient au papa du réveil du Dael Breizh de ne pas vouloir lâcher son bébé et d'empêcher de fait les parlementaires de faire leur travail. Des accusations faites en son absence et auxquelles l'intéressé répond: "à part le règlement intérieur sans fautes d'orthographe, trop long et trop complexe, le Parlement n'a sorti aucune loi, ni constitution jusqu'à présent".

 

 

Les parlementaires et membres de KAD en pleine session. Photo de L'Oeil d'une Blonde.

Les parlementaires et membres de KAD en pleine session. Photo de L'Oeil d'une Blonde.

Un nouveau départ?

 

Maintenant que les tensions s'en sont envolées, une question brûle toutes les lèvres. Faut-il remplacer la Kadoriade?

Alain Le Bris, parlementaire démissionnaire il y a quelques mois mais toujours électeur, prend la parole et propose la mise en place d'un nouveau trio avec un porte-parole, un animateur de séance et un secrétaire. Jean-Luc Latouche lui répond qu'il vaudrait mieux un président plutôt qu'un porte-parole. "Les gens ont besoin de titre", explique-t-il.

Nous vous avouerons que nous n'avons pas très bien saisi si nouvelle Kadoriade il y aura ou non. Mais il semblerait que les postes de président et secrétaire changeront à chaque séance et sur la base du volontariat.

"Le président doit parler breton", insiste le nouvel intronisé Michel Guillaume. "Il faut être crédible, mettre les bonnes personnes au bon endroit. Des personnes qui ont des convictions. Il faut créer des dynamiques et aller chercher les jeunes de Diwan par exemple. La Jacobinie est à l'œuvre mais nous nous battons, nous faisons des choses mais on est incapable de le faire savoir. Ce que font les jacobins à la Bretagne, on doit l'apprendre à l'international. C'est psychologiquement semblable à ce que la Chine fait au Tibet", souligne le parlementaire. Applaudi par l'assistance, Jean-Loup Le Cuff rebondit sur les propos de Michel Guillaume avec une idée inspirée des Bonnets Rouges version 2013: "On reprend les 15 pays du CELIB (Comité d'Etude et de Liaison des Intérêts Bretons) et on propose aux électeurs de créer un comité local dans chacun de ces pays. Ils pourront travailler sur des évènements festifs et informer la population". La démocratie participative tant réclamée sortirait-elle enfin de l'œuf?

Malgré un ordre du jour non annoncé, les parlementaires poursuivent par l'annonce des différentes commissions créées. Celles-ci ont pour objectif de dresser un bilan de la situation en Bretagne afin de pouvoir enfin commencer l'écriture d'une constitution basée sur les droits coutumiers bretons mais adaptée à son temps. Elles sont au nombre de onze: l'audiovisuelle, la communication, l'énergétique, l'enseignement et les langues, l'informatique, la mobilité, la pêche mer et cabotage, la sécurité, le social, la souveraineté internationale, l'économie et finance, l'environnement.

Chaque électeur et électrice est d'ailleurs de nouveau invité à apporter sa pierre à l'édifice. Il suffit d'envoyer un mail à l'adresse commission-parlement@gozhmail.bzh. Certaines commissions seront présentées plus en détail par leur responsable respectif lors de la prochaine session parlementaire. Celle-ci aura lieu le 21 octobre au Menhir Black.

Et c'est sur la promesse de la présence du Dael Breizh à la Breizh Manif pour la réunification de la Bretagne, le 30 septembre prochain à Naoned, que se termine cette septième séance mouvementée.

 

L'Œil d'une Blonde.

Commenter cet article

Aotrou 04/10/2017 11:06

Bretonnant, je ne comprends que trop bien qu'ils soient partit.
Le Cuff a lancer le projet, très bien. Mais je doute qu'il ai les capacités pour aider a son aboutissement en tant que tel. D'autant qu'il n'a pas été élu.

KAD est essentiellement une mascarade, qui décrédibilise le peu de vrai militants qui étaient motivés, et c'est regrettable.
Franchement, qui peut croire qu'un jeune bretonnant aimant son pays, voudrais ètre mellé a ce "truc" qui ne représente rien ni personne ?

D'autre part, une constitution rédigée en l’absence de soutien populaire ne vaux rien.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents