Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'oeil d'une blonde

L'oeil d'une blonde

Un blog journalistique écrit par une jeune femme blonde sur l'actualité en Bretagne dans un premier temps.


"Je ne sais pas si se battre contre des fantômes, on peut appeler ça une guerre."

Publié par L'oeil d'une blonde sur 17 Août 2016, 11:31am

Catégories : #etatdurgence

L'Etat d'Urgence a été prolongé jusqu'au 26 janvier 2017, suite aux attentats du 14 juillet dernier à Nice. Mais l'opération pour lutter contre le terrorisme et sécuriser des points sensibles appelée "Sentinelle", est mise en place depuis les tueries de Charlie Hebdo, Montrouge et l'Hyper Cacher.

Andy, 28 ans, a participé à cette opération en tant qu'adjoint chef de groupe en mars 2015 à Paris. Il nous raconte l'envers du décor...

Des militaires de l'opération "Sentinelle" déployés à Paris (source DirectMatin)

Des militaires de l'opération "Sentinelle" déployés à Paris (source DirectMatin)

Qu'est-ce qui t'a donné envie de t'engager dans l'armée?

Franchement, je ne savais pas trop quoi faire de mes dix doigts après mon BAC. Le BTS que j'avais commencé ne m'intéressait pas et je ne voulais pas rester à rien foutre ou à zoner. Donc je me suis dit pourquoi pas l'armée? Le plus grand de mes frères s'était aussi engagé à l'époque. Peut-être que ça a joué. Voilà, je pense que c'est ça. Je ne savais pas trop quoi faire donc je me suis dit autant aller à l'armée. Au moins j'aurai un boulot, un salaire fixe et je ne perdrai pas mon temps.

Tu as donc participé à la première opération "Sentinelle" au lendemain des attentats des 7, 8 et 9 janvier 2015. Mais quelle est la différence entre un plan vigipirate et cette opération?

Je ne saurais te dire... C'est la même chose. C'est peut-être parce qu'on est en Etat d'Urgence qu'ils appellent ça "Sentinelle". Moi et mes gars, par exemple, on surveillait deux points: une crèche et une école juives. Sans vouloir dévoiler toute la stratégie, je partais avec l'un d'eux qui se plaçait à l'extérieur dans la cour. Le portail était fermé, je crois même qu'il devait être condamné. Moi j'étais devant les caméras à l'intérieur et je voyais ce qu'il se passait au delà du mur. Et donc mon mec était devant, comme ça. A faire le piquet... Le pot de fleur même!

Certains militaires ont commencé à parler des conditions de vie difficiles pendant l'opération "Sentinelle". Francis, chef de section dans l'armée, a déclaré qu'au "début, [ils avaient] tout de suite quelqu'un qui [leur] apportait un café, un chocolat à manger". Toi aussi?

C'est vrai. Quand on était à l'école juive, des mères de famille nous offraient des gâteaux.

Mais il dit aussi qu'il y a un changement de comportement avec le temps...

Les gens se lassent. Au début c'est bien. Tout est beau, tout est rose. "Les militaires sont arrivés. Enfin!" Mais au bout de six semaines, c'est le temps où nous sommes restés ma compagnie et moi, les mecs ils te disent: "vous êtes encore là?! Vous avez qu'ça à faire?!". Tu me laisses le choix, je plie bagage, je rentre chez moi! Ouais, moi aussi j'aimerai bien voir ma femme et mes gosses! Donc oui, au bout d'un moment, le comportement des gens change. C'est comme pour le défilé du 14 juillet: tout le monde nous applaudit et le lendemain, on nous insulte. Idem pour les policiers. Après, je pense que c'est dans la nature humaine d'oublier. De toute façon, la société dans laquelle on vit, je ne lui donne pas chère de sa peau... C'est bien beau de traiter les gens comme des chiens: "toi tu fais-ci, tu fais-ça, tu vas là" mais au bout d'un moment, le petit qui a six mois de service, il se dit: "c'est ça l'armée?! Je ne veux pas rester moi. Ça sert à rien."

Qu'est ce que tu penses de l'appel à la réserve opérationnelle fait par le Président de la République François Hollande?

C'est une bonne idée mais ça prouve qu'on manque de personnel. Les mecs qui, pendant six semaines, font toujours la même chose finissent par rentrer dans une routine. Et la routine tue. T'as une baisse de vigilance donc la qualité de surveillance en pâtit. Après, il ne faut pas oublier que la réserve, ils ont un boulot derrière.

Comme Marion Maréchal-Le Pen qui a annoncé vouloir s'engager dans la réserve militaire...

Elle peut s'engager si elle veut mais bon... Fille de politique, politique elle-même... A mon avis, elle sera tout là-haut planquée. Et tout là-haut, à part bouffer au restaurant cinq étoiles, ça fout rien! C'est pas elle qui changera quelque chose. C'est pas elle qui ira monter la garde devant une synagogue ou une mosquée! D'ailleurs, bizarrement, ça m'étonnerait! Pour changer les choses, il faudrait déjà que les politiques arrêtent de se disputer entre eux. Oui, parce qu'apparemment on est en guerre. Enfin, je ne sais pas si se battre contre des fantômes, on peut appeler ça une guerre. L'Etat Islamique est identifié comme l'ennemi. Eux, on sait où ils sont. Mais en Europe... Pour peu, t'en as un qui habite à côté de chez toi et tu ne le sais pas. Pour moi ce sont des fantômes et tu ne peux pas te battre contre des fantômes.

Mais, par rapport aux fichés S, vous devez avoir leur signalement lorsque vous êtes en opération "Sentinelle". Non?!

Non. Même derrière les caméras. En tout cas, au début. Mais notre chef de section nous l'a bien dit: "les gars! Si je peux vous donner un conseil, ne tirez pas!". Ça s'appelle de la légitime défense. Une sacrée saloperie! Il faut que la menace soit actuelle, immédiate et impossible à contenir par un autre usage que celle des armes. En gros, le couteau doit être à deux doigts de ton cœur pour avoir le droit de tirer. Le mec il peut se trimbaler avec une hache comme en Allemagne, regarder tout le monde d'un air menaçant, tu ne peux pas tirer. Par contre, on nous encourage à parlementer. C'est au bagout.

Un autre soldat a déclaré au Figaro que "les militaires seraient de plus en plus nombreux à quitter l'armée". Je crois savoir que c'est ton cas. As tu des regrets?

Avec ce qui se passe à l'heure actuelle, pas du tout! Je ne veux pas démotiver ceux qui veulent s'engager. C'est une super expérience de vie parce que tu vois du pays, tout ça... Mais aujourd'hui, à part faire 90% de "sentinelle" et 10% de peut-être autre chose... En plus, l'Etat d'Urgence vient d'être prolongé.

Si tu étais à la tête du gouvernement, ordonnerais-tu quelque chose de plus judicieux que l'Etat d'Urgence?

Honnêtement, je donnerai un peu plus de moyens à ceux qui sont sur le terrain. Rien qu'au niveau du logement. Lors de ma mission, nous avions une chambre pour douze personnes avec cantine, douches et toilettes à côté. Mais ce n'était pas le cas de tout le monde. Si je ne me trompe pas, l'autre section, ils étaient dans un sous-sol avec des lits de camp, un lavabo, un WC. Intimité quasi-inexistante surtout pour les deux féminines du groupe.

François Hollande a annoncé des compensations financières pour les militaires de l'opération "Sentinelle" et a assuré avoir conscience de "la contrainte qui pèse sur nos forces armées, amenées aussi à intervenir à l'étranger, et qui doivent s'entraîner". Qu'en penses tu?

Je ne sais pas. Il a fait le même discours il y a un an et demi. Je n'ai jamais vu la différence sur la fiche de paye. Quand on part sur le terrain ou qu'on est amené à faire parti d'une mission comme "Sentinelle", on est payé notre salaire habituel plus une compensation par jour. On nous avait dit que cette compensation allait augmenter et que ce ne serait pas imposable. Valable! Ça n'a pas été fait. Je crois que les élections présidentielles ne vont pas tarder à arriver... Promesse et promesse. Le monde sera meilleur. Moi Président, moi Président, moi Président... Comme dit le diction: "les paroles s'envolent, les écrits restent".

Propos recueillis par L’œil d'une blonde.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents